10 artistes :
Lili Badin – Anne Cutzach – Jean-Pierre Dall’Anese – Jean-Paul Douziech – Joanna Hair
Alain Kurylo – Christophe Loyer Patrice MesnierEmmanuel Michel

VERNISSAGE : Jeudi 19 juillet, à partir de 18 heures

Au saxophone, Jean-Michel Proust : Histoires de Jazz
Saxophoniste, chef d’orchestre, compositeur, Jean-Michel Proust ne cesse d’exprimer sa passion pour la musique et pour le jazz en particulier. Il anime des émissions sur les ondes de radio et à la télévision. Il écrit de nombreux articles dans la presse. Durant plusieurs années, il est directeur artistique du célèbre Duc des Lombards, à Paris. Il intègre différents orchestres dont Big Band Ornicar.

BELINGARD :
Il semble bien que le nom de “Bélingard” vienne de la langue celte et de la tradition orale : “beleen garten” dont la traduction serait “le jardin du dieu Beleen ou Belin”, dieu du soleil et de la guerre. Cette idée s’accorde aux légendes parlant de gui, de chênes, de lambrusques et de tonneaux, de vins et de plaisirs partagés, encore racontées aujourd’hui par le propriétaire des lieux, Laurent de Bosredon, qui a pris la succession de son père en 1980. Il parle aussi avec plus de lyrisme et d’enthousiasme de son terroir, des cépages, des vendanges et des vinifications. Ce grand terroir bordant le sud de la Dordogne et ce Domaine devenu emblématique dans la région de Bergerac, permet au fil des millésimes, d’exprimer la personnalité de grands vins. Reconnue et distribuée dans de nombreux pays du monde, répartie entre vins rouges et blancs secs de Bergerac, la production du Château Bélingard se décline également en vins liquoreux de Monbazillac.
SUD OUEST – 27 Juillet 2012 – Emmanuelle Ojeda

Accueil : Laurent et Sylvie de Boresdon – Château Belingard – 24240 Pomport – 05 53 58 28 03 – belingard.com
Organisation / Renseignements : Galerie Bénédicte Giniaux

CHATEAU BELINGARD à POMPORT : 10 km au sud de Bergerac – Direction Eymet – D 933, puis D17 – GPS : Pomport > > Belingard

SOIREE DE CLOTURE : Jeudi 20 septembre

Avec la présence de Francis Varis, à l’accordéon :
En 2012, il enregistre seul à l’accordéon, l’adaptation des six « suites pour violoncelle » de Bach. Depuis quinze années, il parcourt le monde aux côtés de Titi Robin et accompagne de nombreux chanteurs en France et à l’étranger depuis 1985. Il crée avec Dominique Cravic en 1982 le quartet de Jazz « Cordes et lames ».  Aujourd’hui, près d’une quarantaine de titres pour sa discographie.
Un jeu d’une immense délicatesse au service d’un accordéon au souffle rare, surprenant et généreux.

Alors que dansent des personnages bercés par le vent,
deux hippopotames invitent le visiteur à les découvrir,
subtilement posés sur quelques cailloux blancs.
Un moine, en marche, lentement déterminé,
traverse les paysages sous le regard du chat pêché.
Une silhouette tourbillonne
et l’imposante Porte du temps
raconte des histoires de passages et de lumières.
Un héron picore, un manchot se promène.
Le chien garde les moutons et les oies se reposent.
Deux grandes silhouettes discutent,
l’oiseau des marais souhaite s’envoler.  B.G.

VIDEO : Rencontre avec Francis Varis et Bénédicte Giniaux – Visite de l’exposition – Canal Pourpre