C’est une double Première face à un public français pour « Esperanza », le film documentaire réalisé par Sylvie Moreaux et Enrique Carballido (Compagnie L’Embardée – Pas de Calais).

Première projection nationale, le mardi 24 septembre 2013.
En partenariat avec la Galerie Bénédicte Giniaux, le ciné-club de Bergerac de l’association TAGAGES a projeté « Esperanza » au sein du cinéma Grand Écran de Bergerac, en présence d’Enrique Carballido.

Plus d’une centaine de personnes à l’entrée. Un public nombreux est venu découvrir le travail des deux réalisateurs dont la captation a été effectuée entre 2006 et 2008 et la fin du montage en 2012. Ils sont allés à la rencontre de trente sept artistes paraguayens qui n’ont jamais cessé de travailler et de s’exprimer malgré la dictature du régime du Général A. Stroessner, qui a duré 35 ans. Ils sont tous assez âgés, affaiblis, mais ils osent parler de l’oppression, des tortures et des massacres. Ils racontent la peur au quotidien et des espions imprévisibles. Où qu’ils soient, en prison, en exil, cachés ou chez eux, les artistes ont poursuivi leur travail et le combat pour exister et dénoncer l’insoutenable, au travers de leur art malgré les multiples interdictions. On ne peut pas emprisonner une chanson, une mélodie, un concert, une sculpture, une danse …

Face à l’écran, il semble que ces artistes se parlent et nous parlent. Ce documentaire est tourné au Paraguay, mais il pourrait être le témoignage d’une autre dictature. L’important ici est que le Paraguay a particulièrement été ignoré. Le rythme est lent, parfois grave, toujours régulier. L’esthétique des images, le choix des lumières et la précision des plans allègent la consistance de certains récits. Maintenu tout au long des 98 minutes, ces exigences de cadrages nous emportent dans les ateliers des uns et des autres avec un profond respect.

Après la projection Enrique Carballido a répondu aux différentes questions du public, troublé de l’intensité de ces témoignages méconnus.

Seconde projection, le vendredi 6 décembre 2013.
En partenariat avec la Galerie Bénédicte Giniaux, le village de Villeréal a également choisi de présenter « Esperanza », en présence d’Enrique Carballido et de Sylvie Moreaux.