Né en 1947, Didier Caudron présente son travail depuis 1992 dans différentes galeries françaises et étrangères. Autodidacte, apprenant avec constance l’autocritique, il peint chaque jour depuis plus de quarante ans, tout en exerçant un second métier avec autant de passion : médecin généraliste. Déjà plus de 2 800 toiles sont sorties de son atelier. Didier Caudron travaille l’huile sur toile, très en matière, en l’apposant au couteau avec une approche fractale, comme des coupes géologiques.

Toujours en recherche, à mi-chemin entre le figuratif et l’abstraction, Didier Caudron propose des toiles où chacun découvre à son rythme et avec son propre imaginaire, des reliefs et des profondeurs, parfois inattendus. Une peinture aux couleurs vives, très dynamique, parfois rythmée, au service de sensations instantanées qui glorifient des lumières, des reflets, des ombres ou des mouvements. De nombreux paysages imaginaires, certains étant vus du ciel, offrent des perspectives très vivantes. Ses personnages et ses natures mortes sont déclinées avec la même volonté.

Ces paysages sont les premiers tableaux présentés dans la galerie, avant de découvrir plus tard des marines, des personnages, des foules ou encore des natures mortes. B.G.

Didier Caudron écrit : « Un ouvrage ininterrompu de toile en toile, une projection d’émotions par la mémoire et le geste, cette pulsion nietzschéenne m’amenant à tenter d’enfanter follement par l’art une pulsion libératrice. » ou encore : « L’inachevé est un stade important, le risque de passer de l’apogée d’un projet conçu à une réalité décevante. Nous connaissons en tout domaine cette inquiétude stimulante. »

Born in 1949 in Paris, she exhibits her work in France and abroad since 1984. Currently, she lives and works in the Oise county. Her paintings are very uncluttered and stylized, and scenes of life are often suggested to the main thing. Painter and sculptor, she is devoted in both roles with a true fascination for the materials.

Seeking peace and serenity, she wishes to highlight a profound humanity every day. It all depends on the intention. She wants to enhance the sense of sharing, the mutual assistance and the union within an everyday life fighting. Her canvas are slowly shaped with successive layers, carefully superimposed and sanded.

The tints reappear by transparency and give illusions of depth in order to welcome some subjects in the foreground, that are drawn with the help of a knife, and a well-controlled gesture. Her sculptures, always referring to some scenes of life, are made of terra cotta and some of them are also made of bronze.

B.G.

Didier Caudron wrote:
“A continuous work from one canvas to another, emotions spattered by the memories and gestures, this Nietzschean propulsion brings me to the attempt of giving rise to a liberating urge using Art.”
“The unfinished is an important stage, the risk to move from a project peak to a disappointing reality. Whatever the field, we all know this inspiring anxiety.”