Pourquoi venir acheter une œuvre dans ma galerie ?

Les artistes présentés sont professionnels et tous inscrits à la Maison des Artistes.

Depuis plus de 25 ans, je travaille avec des artistes dont la sensibilité et les techniques de création me passionnent. J’apprécie leur investissement, leur engagement, leurs démarches artistiques ainsi que le regard qu’ils portent sur leur travail. Certains sont présents depuis le début de mes activités et lorsque de nouveaux artistes intègrent la galerie, mes critères de sélections visent le long terme et sont majoritairement liés à leur parcours professionnel.

Toutes les sculptures et tous les tableaux sont des pièces uniques, de collection. Les bronzes, tirés en série limitée et numérotée, sont des épreuves originales.

Les œuvres sont techniquement très maitrisées, et je vous expliquerai le travail de chacun, si vous le souhaitez.

L’achat d’une œuvre d’art est un investissement qui peut être offert, hérité, mais aussi un jour revendu.

Les artistes établissent eux-mêmes le prix de leurs œuvres, en fonction de leur notoriété. Ils vivent de leur travail.

Dans la galerie, les prix varient entre 100 euros et 20 000 euros.

Une présentation de l’artiste, une facture et un certificat d’authenticité accompagnent chaque œuvre.

Vous pouvez venir me rencontrer pour un cadeau de mariage, d’anniversaire ou tout autre événement. Je saurai vous conseiller en fonction de votre budget, pour un achat effectué seul ou à plusieurs.

Des facilités de paiement sont toujours possibles, avec des échéances jusqu’à 10 mois.

Une acquisition dans un cadre professionnel, même en profession libérale, peut bénéficier d’une défiscalisation, car je travaille avec des artistes vivants.

 

Acquisition pour une entreprise

Conseil en DEFISCALISATION des œuvres d’art.
Vous pouvez défiscaliser et réduire les impôts de votre société tout en constituant, pour votre entreprise un patrimoine sûr, valorisant, artistique et culturel :
Achat : Les achats d’œuvres originales d’artistes vivants sont désormais admis en déduction du résultat imposable des entreprises. Cette déduction qui est pratiquée par fractions égales pendant cinq ans au titre de l’exercice d’acquisition et des quatre années suivantes ne peut excéder au titre de chaque exercice la limite de 5 pour mille du chiffre d’affaires minorée du total des déductions mentionnées à l’article 238 bis AA du CGI, et doit être affectée à un compte de réserve spéciale figurant au passif du bilan. L’œuvre est enregistrée en immobilisation et doit être exposée dans les locaux pendant 5 ans. (Article 238Bis AB du code général des impôts).
L’article 6 de la loi n° 2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations a modifié l’avantage fiscal attaché aux versements effectués dans le cadre du mécénat d’entreprise. Désormais, les entreprises qui achètent, à compter du premier janvier 2003, des œuvres originales d’artistes vivants et les inscrivent à un compte d’actif immobilisé bénéficient d’une réduction d’impôt égale à 60% des versements pris dans la limite de 5 p. mille du chiffre d’affaires.
En contrepartie de cet avantage fiscal, l’entreprise à l’obligation d’exposer à titre gratuit, l’œuvre au public (dans le cabinet, l’entreprise) pendant la période de cinq ans prévue par la loi (1).
Référence N° 1118 du Fiscal Lefebvre – Code général des impôts, CGI. – Article 238 bis AB – http://www.courantdart.org/download/instructionmecenat4C-5-04.pdf” (Bulletin Officiel des Impôts – Instruction fiscale N°112 du 13 juillet 2004)
Modifié par Loi n°2005-1720 du 30 déc 2005 – art. 70 JORF du 31 déc 2005

Demandez conseil à votre expert comptable

 

Le leasing

Une acquisition dans un cadre professionnel, même en profession libérale, peut bénéficier d’une location financière : le leasing appliqué aux œuvres d’art.
« Pour les entreprises, l’achat présente l’inconvénient de ne pas être amortissable, à l’inverse, la location présente les intérêts financiers et fiscaux suivants :
Fiscalement, les loyers sont déductibles du résultat imposable et diminuent ainsi l’Impôt Société.
La location permet ainsi d’étaler le coût de l’achat tout en réalisant des économies d’impôt importantes
La location n’altère pas la capacité́ d’emprunt et allège le haut de bilan (hors IFRS)
Au terme du contrat de location, les œuvres seront cédées à la valeur résiduelle
Bail Art propose donc systématiquement ses offres en location au client, avec un accompagnement sur l’ensemble de la démarche : de la réflexion jusqu’à l’installation.
Conformément à l’article 39-1-1 du code général des impôts l’administration fiscale classe le leasing d’œuvres d’art au titre de charges de fonctionnement.
L’utilisation de ce type de financement pour l’acquisition d’œuvre d’art entre dans le cadre de la décoration et l’aménagement des bureaux au compte 6068 du plan comptable général, au même titre que la location de végétaux, de mobilier ou l’achat de tels éléments d’aménagement des espaces professionnels.
En complément de l’article 238 bis AB du Code général des impôts, le leasing favorise l’introduction d’œuvres d’art dans les espaces professionnels. Il soutient la création artistique contemporaine et encourage les sociétés à diffuser les valeurs de créativité́ et d’ouverture véhiculées par l’art. »
Présentation de la société BAILART
(Ayant déjà travaillé avec eux, l’acquisition se fait en deux à trois jours et la facture de la galerie leur est adressée à eux directement.)

Il existe une autre société active dans ce domaine : ART IN MOVE.