Yann-Éric Eichenberger

L’arrivée de Yann-Eric Eichenberger correspond au week-end de « La Fête de la Galerie d’Art » – 3ème édition nationale

Yann-Eric Eichenberger, né en 1974, vit et travaille dans le Vaucluse. Il pratique la sculpture depuis son enfance.

Passionné des arbres et de leurs allures il les magnifie après leur mort. La notion du temps s’accorde à nouveau avec des formes et des expressions. Par un travail en taille directe, accroché à une certaine silhouette, il la décline dans plusieurs dimensions et dans différentes essences ; il les nomme toutes d’un prénom féminin. Il s’attache à mettre en valeur des formes et des courbes, jusqu’aux lignes si subtiles des traces de vie. De la tronçonneuse qui dessine les contours jusqu’à la ponceuse qui caresse les formes, il élabore chaque personnage en lui offrant une dignité toujours très élégante. Yann-Eric Eichenberger est en quête de présences toujours plus grandes, plus hautes, pour tenter de découvrir l’évidence du lien entre ciel et terre qui permet à l’humain une certaine élévation. Sur ses petits formats la démarche est identique, plus concentrée.

Ses œuvres sont présentées en France et à l’étranger depuis plus de vingt ans. Certaines sculptures sont tirées en bronze, polies en brillance extrême et patinées foncé sur les parties où l’écorce est restée présente. Une esthétique exigeante dans toutes ses sculptures : l’écorce reste par endroit, comme une signature. B.G.

Yann-Eric Eichenberger, born in 1974, lives and works in the south of France, in the Vaucluse. He has been sculpting since his childhood.

Passionate about trees and their appearance, he magnifies them after their death. The sense of time is again combined with forms and expressions. Through a work in direct cut, focused on a certain silhouette, he declines it in several dimensions and in different species; he names them all with feminine first names. He aims to highlight shapes and curves, down to the subtle lines of the traces of life. From the chainsaw that draws the contours to the sander that caresses the forms, he creates each character by giving it a dignity that is always very elegant. Yann-Eric Eichenberger is in search of ever larger and higher presences, in an attempt to discover the obvious link between heaven and earth that allows humans a certain elevation. On his small formats the approach is identical, more concentrated.

His works have been presented in France and abroad for over twenty years. Some of his sculptures are made of bronze, polished to an extreme shine and given a dark patina on the parts where the bark has remained. A demanding aesthetic in all his sculptures: the bark remains in places, like a signature. B.G.